Détecteur de fumées obligatoires dans les logements avant le 9 mars 2015

Une obligation norme électrique pas avant 2015

 

trouvez votre électricien qualifié près de clamart

En France, 1 incendie domestique se déclare toutes les 2 minutes. Partant du constat que la majorité des décès ont lieu la nuit et sont dûs aux fumées toxiques, la mise en place d’un détecteur de fumée est une prévention efficace face au risque d’incendie.

 

Un arrêté publié au Journal officiel du jeudi 14 mars 2013 précise les exigences auxquelles doivent répondre les détecteurs de fumée normalisés installés dans chaque logement, les conditions de leur installation, de leur entretien et de leur fonctionnement.Tout lieu d’habitation devra en effet être équipé d’un détecteur de fumée au plus tard le 8 mars 2015. Cependant l’installation de détecteurs dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation sera interdite.

Prenez contact avec votre électricien sur clamart et sa région

L’intoxication par inhalation de fumée est à l’origine de 80 % des décès et le feu représente la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans.L’objectif de ce texte est donc de réduire le nombre d’incendies domestiques, responsables de plus de 800 décès chaque année en France.

Déclaration auprès de l’assureur
Tous les occupants qui disposent d’un contrat garantissant les dommages incendie devront signaler à leur assureur sa mise en place. En effet,un jeu de bonus/malus sera probablement prévu pour que la loi s’applique. Toutefois, les assureurs n’auront pas le droit de
réduire la prise en charge des sinistres si l’occupant du logement en question n’avait pas équipé celui-ci d’un détecteur de fumée.

 

Recommandation installation électrique du DAAF

  • 1 détecteur pour 50 m2 habitable,
  • 1 par étage, de préférence dans les lieux de passage

Pour assurer une sécurité optimale, il est recommandé d’en installer également dans les pièces de vie, les pièces où sont stockés des objets facilement inflammables ainsi que dans les pièces de repos.
Pour les pièces sujettes à émanation de poussière ou de buée, le détecteur de fumée sera remplacé par un détecteur de chaleur.

 

 

Mots clefs pour retrouver votre électricien dans votre quartier.

électricien clamart, installation électrique clamart, mise en sécurité clamart, Rdv avec votre électricien clamart

 

bond de 30% des tarifs d’électricité d’ici 2017

Augmentation de 30% de l’ électricité ! prévision d’un réglementés d’EDF entre 2012 et 2017. Le coût des énergies renouvelables explique plus du tiers de cette hausse.

Les français vont payer plus cher leur facture d’électricité dans les années à venir.

Dans son premier rapport sur les marchés de détail de l’électricité et du gaz naturel dans l’Hexagone, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a confirmé les estimations sur les prix de l’électricité dévoilées il y a un an par son président, Philippe de Ladoucette. Compte tenu des investissements à réaliser dans les réseaux et du poids croissant des énergies renouvelables, les tarifs bleus appliqués aux consommateurs résidentiels devraient augmenter de 30,1 % en cinq ans, sur la période 2013-2017. Soit, environ 6 % par an.

L’augmentation sera moins élevée (+ 25,8 % tout de même) pour les clients au tarif bleu professionnel, et limitée à 23,7 % et 16 % pour les tarifs jaune et vert, réservés aux entreprises.

Ces dernières années, la hausse était plutôt entre 1 % et 3 % par an. De quoi donner quelques arguments à EDF, qui plaidait la semaine dernière encore, lors de la présentation de ses résultats, pour une « hausse raisonnée » du prix de l’électricité, lui permettant de financer ses investissements à venir.

Trois facteurs essentiels

« Nos projections sont fondées sur la continuité, décrivant ce qui se passera sans modification de la législation », explique-t-on à la CRE. Le régulateur, qui a pris pour hypothèse une inflation de 2 % par an, explique la hausse à venir par trois facteurs essentiels, représentant chacun environ un tiers du total.

Le prix de l’énergie, d’abord : la CRE estime que le prix de marché de l’électricité augmentera de l’inflation plus un point, et celui de l’Arenh (le prix auquel EDF doit vendre son électricité d’origine nucléaire à ses concurrents, qui doit être renégocié cette année) de l’inflation. Les lourds investissements nécessaires dans les réseaux, qui représentent 3 milliards d’euros par an, expliquent également une bonne partie de la hausse : le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (Turpe) devrait augmenter de 3,8 % par an d’ici 2017.

Enfin la contribution au service public de l’électricité (CSPE), qui sert notamment à financer le développement des énergies renouvelables, explique à elle seule plus du tiers de l’augmentation. Cette contribution, qui finance également le tarif de première nécessité pour les très bas revenus et la péréquation tarifaire (permettant d’assurer le même tarif sur tout le territoire, y compris l’outre mer), est payée par les consommateurs via leur facture d’électricité. Elle devrait selon les calculs de la CRE passer de 13,5 euros par megawattheure (Mwh) en 2013 à 21,1 euros en 2017. L’essentiel du surcoût est lié aux tarifs de rachat par EDF de l’électricité d’origine solaire, qui représentent 70 % des charges relatives aux énergies renouvelables.

Si ce scénario de hausse était appliqué, le « déficit de compensation » supporté par EDF serait résorbé en 2017. Ce déficit porté par EDF, en raison de la différence entre la CSPE facturée au consommateur, et les coûts réels des énergies renouvelables. La hausse de la CSPE étant réglementairement limitée à 3 euros par Mwh par an, elle ne suffit plus depuis 2009 à couvrir les charges correspondantes. L’électricien français, qui réclamait la prise en charge de ce déficit par l’Etat, a obtenu gain de cause mi-janvier : l’Etat lui remboursera la dette correspondante à l’horizon 2018 et en rémunérera le portage.

Quels solutions?

L’énergie la moins cher est celle que l’on ne consomme pas.

Afin de palier à cette augmentation du coût de l’électricité et d’une manière plus générale l’énergie, il existe plusieurs axes de réflexions afin de réduire significativement ce coût énergétique dans les foyers.

Votre entreprise d’électricité issy les moulineaux vous conseille

Suivi de consommation électrique

Gestion du chauffage

Variation de lumière en économie d’énergie

Contrôle à distance de l’énergie

Tableau de bord énergétique…

 

Chaque maison est unique et les besoins ne sont pas forcément ou l’on pense.

Prenez contact avec votre électricien domoticien pour vous apportez le meilleur conseille et ce même si il faut vous orienter vers un autre corps de métier… c’est aussi cela une entreprise d’électricité responsable.

Contactez votre électricien domoticien